Comité de Solidarité avec les Indiens des Amériques

Espace adhérents

Indigenous Environmental Network (IEN) réagit à la recommandation du Secretaire par Intérime du Corps d’Armée d’accorder l’autorisation à DAPL

publiée le 03/02/2017 par CSIA-Nitassinan

Indigenous Environmental Network (IEN)

Communiqué : 31 janvier 2017

Indigenous Environmental Network Réagit à la Recommandation du Secretaire par Intérime du Corps d’Armée d’Accorder l’Autorisation à DAPL

Contact :

- Jade Begay, jade@ienearth.org (00 1) 505-699-4791
- Nina Smith, nina@megaphonestrategies.com (00 1) 301-717-9006

“Nous tombons dans une zone dangereuse où le gouvernement des États-Unis fabrique ses propres règles. »

Cannon Ball, Dakota du Nord Aujourd’hui, Robert Speer, Secrétaire par intérim du Corps des Ingénieurs de l’armée, a ordonné au Corps d’avancer dans l’autorisation de terminer la construction de l’oléoduc Dakota Access. Bien que ce ne soit pas un accord officiel d’autorisation, ça montre bien que le Corps ignore la Déclaration d’Impact Environnemental (EIS) ordonnée par le gouvernement Obama et la réalisation de l’oléoduc controversé pourrait commencer dès cette semaine.

Ce qui suit est une déclaration d’Indigenous Environmental Network :

« Nous sommes écœurés mais pas surpris par la décision du Secrétaire de l’Armée de recommander l’autorisation pour l’oléoduc Dakota Access. Au lieu de suivre la procédure légale adéquate et de terminer l’Etude d’Impact Environnemental, l’Armée a choisi de faire escalader une situation déjà tendue, d’aller à l’encontre de ses propres procédures, et potentiellement de mettre les gens en danger.

Nous tombons dans une zone dangereuse où le gouvernement des Etats-Unis fabrique ses propres règles. Nous savons que le Gouvernement Trump a à gagner de ce projet, le Président des Etats-Unis est l’un des investisseurs, et leurs actions révèlent un mépris total de la règle de la loi et un intérêt évident de remplir leurs poches. Cette décision vient après les regrettables attaques de Trump contre les immigrants, les femmes et la presse. Maintenant il travaille avec encore plus d’ardeur à attaquer les nations tribales souveraines et les traités historiques.

Trump et son cabinet de négationnistes climatiques font clairement ce qui avantage leurs affaires privées et veulent mettre le profit avant les droits de l’homme et l’environnement. Mais ne vous trompez pas : nous sommes prêts à nous mobiliser et à résister à cette impudente confiscation du pouvoir. »

Traduction  : Christine Prat (CSIA-Nitassinan)