Comité de Solidarité avec les Indiens des Amériques

Espace adhérents

[Congrès national indigène] Pour le village de Santa María Ostula, État du Michoacán, Mexique
Au peuple du Mexique et aux peuples du monde Aux peuples indigènes du Mexique À la société civile nationale et internationale Aux compañeros de La Otra Campaña Nous, peuples, nations, tribus et quartiers du Mexique, nous disons ce qui suit : Pour les agresseurs et assassins du village nahua de Santa María Ostula, ni pardon ni oubli ! Rien que l’application de la justice pour qu’ils soient châtiés ! Sœurs et frères du village nahua d’Ostula, dans la zone côtière sur le Pacifique de l’État du (...) Lire la suite

[OAXACA] REMERCIEMENTS À TOUTES CELLES ET TOUS CEUX QUI ONT ÉTÉ SOLIDAIRES DE LA COMMUNE AUTONOME DE SAN JUAN COPALA
Frères et sœurs, nous luttons et mourons pour notre peuple. Nous, les femmes, et aussi nos frères qui aujourd’hui ne sont pas avec nous, mais qui nous ont légué leurs idéaux et leurs principes. Aujourd’hui, le rouge de nos huipiles [tunique des femmes indigènes, NdT] se confond avec la couleur du sang. C’est pourquoi nous, les femmes humbles et dignes de nous appeler Triquis, jamais nous n’allons nous rendre, jamais nous n’allons abandonner cette lutte qui est juste, au nom de la mémoire de nos (...) Lire la suite

[Chiapas] Contre l’oubli : rompre l’isolement de Alberto Patishtan Gomez !
Le 20 Octobre 2011, Alberto Patishtan Gomez, porte-parole des prisonniers indigènes qui étaient en grève de la faim depuis le 29 septembre, a été transféré de force vers une prison de haute sécurité à plus de 2000 km du Chiapas, où réside sa famille, ses amis et ses compagnons de lutte. Une prison de haute sécurité c’est 23h/24h en cellule, une visite d’une personne de la famille directe tous les 3 mois, et 10 minutes de téléphone par mois. Le premier contact direct avec lui n’a pu être effectué que le 8 (...) Lire la suite


... < 49 50 51 52 53 54 55 56 57 > ...